Lettre aux Pédiâtres et aux personnels de santé

Les médecins généralistes, les pédiatres, les pédo-psychiâtres sont en première ligne et peuvent facilement poser un diagnostic et aider les enfants à mieux vivre.

En effet, les médecins généralistes et les pédiatres sont en première ligne et peuvent facilement poser un diagnostic et aider ces enfants à mieux respirer, favorisant ainsi une croissance harmonieuse et un bien-être.

 

Les déficiences respiratoires entraînent :

 

-des déformations faciales,

-des malocclusions dentaires,

-des déficits posturaux,

-un sommeil de piètre qualité, entraînant une baisse des performances intellectuelles ;

-dans les cas les plus extrêmes, une hyperactivité chez certains enfants (comportements asociaux).

 

Pour vous aider dans votre diagnostic, voici les signes cliniques les plus évidents :

 

-cernes sous les yeux (un enfant qui dort bien, ne doit pas avoir de cernes)

-regard triste et « fatigué » ;

-lèvres entrouvertes ;

-demandez à l’enfant de fermer la bouche et de respirer par le nez. Vous verrez les ailes du nez palpiter, à ce moment là demandez lui si cela lui est difficile et s’il préfère respirer par la bouche ; 

-demandez aux parents si l’enfant ronfle, s’il transpire pendant la nuit, si ses draps sont défaits, s’il se lève pour faire pipi. (Signature d’une mauvaise qualité de sommeil) ;

-demandez à l’enfant de déglutir, et demandez lui si « sa langue colle au palais ». Vous noterez souvent une interposition de la langue entre les dents (déglutition atypique).

-Malocclusions dentaires.

 

Ces signes aisément détectables reflètent une respiration buccale et doivent être traités en cabinet dentaire le plus tôt possible pour une efficacité optimale. 

 

En effet, la respiration nasale et son rôle d’humidification, de réchauffement et de dépoussiérage de l’air inspiré sont shuntés par la respiration buccale avec à la clé des irritations de la sphère oro-oto-pharyngée rebelles aux traitements conventionnels. 

En conclusion, ces enfants souvent «enrhumés ou allergiques », rebelles à vos traitements sont en réalité des respirateurs buccaux. Une éduction fonctionnelle en cabinet dentaire, donne des résultats spectaculaires, rapides et stables. Notre rôle de dépistage s’il est bien rempli redonne une vraie chance à ces enfants.

Article rédigé par le praticien le 08/10/2012