L'hyperactivité des lèvres et des muscles du menton

Cette mauvaise habitude orale est l'une des plus fréquentes chez nos enfants. Elle passe pourtant inaperçue. Elle est souvent mais pas toujours associée aux autres dysfonctions et est responsable d'un défaut de croissance de la mâchoire inférieure

Qu'est-ce que l'hyperactivité labio-mentonnière?

C'est une mauvaise habitude qui persiste souvent jusqu'à l'âge adulte et qui consiste en une tonicité très forte des muscles du menton et de la lèvre inférieure. On la reconnaît à  la présence d'une petite ride sous la lèvre inférieure.

Cette hypertonicité agit comme une sangle qui "retient" la mâchoire du bas (mandibule) vers l'arrière et repousse les incisives du bas vers l'arrière.

Cette action extrêmement puissante combinée ou non à une déglutition atypique (la lèvre peut exercer une force qui va jusqu'à 300 grammes) agit dans le sens inverse de la croissance de la mandibule et crée un encombrement des incisives du bas facilement reconnaissable.

Si l'on n'agit pas assez tôt, la mandibule une fois la phase de croissance passée sera plus petite que ce qui avait été programmé par l'hérédité.

A 12 ans cette mauvaise habitude sera bien ancrée et très difficile à corriger. La mandibule sera tellement petite que souvent seules des extractions  permettront de retrouver de la place pour aligner les dents. Plus grave le profil du visage sera  convexe avec un menton en retrait et ce manière irréversible. Les forces exercées par l'orthodontiste seront en lutte permanente contre la lèvre inférieure et le traitement sera plus long et risquera de récidiver.

Autre conséquence et pas des moindres: Cette position réculée de la mandibule comprime l'oro-pharynx: Le passage de l'air est rendu plus difficile et peut provoquer la nuit des troubles respiratoires et dans les cas les plus graves des apnées du sommeil. En savoir plus sur les apnées du sommeil: CLIQUEZ ICI

Par contre si cette acton nocive est corrigée la mandibule "saisira sa chance" et exprimera pleinement son potentiel de croissance héréditaire.

Les incisives inférieures reprendront leur place et le profil sera normal.

Les éducateurs fonctionnels de par leur conception:

  -éduquent l'enfant à relâcher sa lèvre et son menton par action de "stretching" (étirement)

-stimulent la croissance de la mandibule et la "tirant vers l'avant" de manière douce et facilitent le passage de l'air en libérant l'oropharinx de la pression de la mandibule (trop reculée).

 Nous dépassons le seul domaine de l'orthodontie, l'enfant respire mieux et retrouve une qualité de vie, et son visage sera plus harmonieux.

A lire aussi: "Education fonctionnelle L'Orthodontie "BIO"

 

 

Article rédigé par le praticien le 18/10/2012